La façade porteuse et semi-porteuse - Façades

La façade porteuse et semi-porteuse

La façade porteuse et semi-porteuse

La façade en pierre massive porteuse est bien évidemment la plus ancienne des techniques de façade en pierre naturelle. Elle remonte jusqu’au première bâtisse construite dans l’histoire. Cette technique revient à la mode à cause de son facteur écologique et son très bon coefficient d’isolation sur les fortes épaisseurs (à partir de 30cm).

Ce procédé est régit par le DTU 20.1 qui réglemente cette technique comme la façade semi porteuse.

La façade porteuse demande de gros moyen de levage, mais malgré tout comme on traite l’isolation, l’esthétique et la résistance avec un seul produit l’impact économique peut être intéressant sur certains projets.

La façade semi porteuse quand à elle vient habiller une façade existante sur laquelle on veut apporter une modification visuelle et/ou un complément d’isolation. L’épaisseur minimale de la pierre naturelle (ou brique de terre cuite ou de béton) est de 8cm. Un système autoporteur par cornière inox ou acier galvanisé est mis en place pour répartir la charge. Des agrafes au nombre de 4 à 6 par m² sont aussi intégré au système de fixation pour améliorer la résistance.

Ces deux procédés permettent l’utilisation de nombreuse pierre naturelle comme le calcaire, le granit, le gré, l’ardoise mais aussi des briques de terre cuite ou de béton. Cela permet donc un large choix de concept architecturaux.

Façade semi porteuse

Façade semi porteuse

Façade semi-porteuse en brique de terre cuite

Voir la fiche détaillée

Façade en bloc de calcaire - DTU 20.1.

Façade en bloc de calcaire - DTU 20.1.

Façade en bloc de calcaire du Portugal montée maçonnée selon le DTU 20.1.

Voir la fiche détaillée

EQUIPEMENT CULTUREL DE VERTOU

EQUIPEMENT CULTUREL DE VERTOU

Façade semi porteuse en bloc de travertin clair

Voir la fiche détaillée